COVID-19 : Le CRTC refuse d’alléger les obligations financières des radiodiffuseurs canadiens

Affaires réglementaires
Affaires Reglementaires Site

Le Conseil leur permet toutefois d’étaler des paiements jusqu’en 2023, ce que déplore l'ADISQ.

Le 12 août 2021, le CRTC a publié une décision dans laquelle il refuse d’exempter les radiodiffuseurs canadiens privés de certaines de leurs obligations réglementaires en raison de la pandémie, comme le réclamaient ces derniers en juillet 2020. En revanche, l’organisme leur permet d’étaler le paiement de leurs contributions au développement de contenu canadien pour l’année 2019-20 jusqu’en 2023. L’ADISQ, qui s’était opposée à toute forme d’allègement, se réjouit que le Conseil ait refusé d’annuler le versement de ces contributions, mais déplore vivement qu’il ait consenti à un étalement de leur paiement.

Rappelons que les contributions versées par les radios commerciales privées ainsi que Sirius XM et Stingray sont majoritairement versées aux fonds canadiens soutenant l’industrie de la musique : Musicaction, Factor, le Fonds RadioStar et Starmaker Fund. Cette décision aura pour effet d’engendrer des variations inhabituelles et de l’imprévisibilité dans les sommes reçues par ces derniers, alors même que l’industrie de la musique est gravement fragilisée par la pandémie de COVID-19.

En outre, dans le cas des fonds francophones tout particulièrement, l’ADISQ a démontré dans un récent mémoire présenté au CRTC que, si rien ne change dans les règles actuelles, les prochaines années seront d’ores et déjà marquées par des baisses importantes des sommes versées par les radiodiffuseurs au titre du développement de contenu canadien – une situation inquiétante et à corriger.

Retour
Tuile Nomin
Tuile Adisq Rampe Lancement1
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
© 2021 Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) Inc. Appwapp
En savoir plus
Pour suivre les annonces économiques et sanitaires en lien avec la COVID-19, consultez notre section s'y dédiant.