La reprise est en marche : des spectacles dès cet été, malgré les contraintes

Financement
Philippe Solange New 592X332

Mot du président et de la vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l’ADISQ.

Le 1er juin dernier, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a dévoilé son plan de relance économique pour le secteur culturel, qui s’élève à 400 millions de dollars, dont 250 millions de dollars d’argent frais. De ce montant, 100 millions de dollars constituent des sommes nouvelles destinées aux entreprises par l’entremise de la SODEC. La musique reçoit plus du tiers de cette somme, ce qui est substantiel. Il faut de plus préciser que l’aide historique accordée à la musique lors du budget du 10 mars est maintenue en plus de ces annonces nouvelles. Finalement, il faut noter qu’à ces sommes consacrées spécifiquement aux entreprises du secteur, s’en ajoutent qui toucheront d’autres joueurs de notre chaine, par exemple les salles privées de spectacles ainsi que certains festivals et événements.  Enfin des fonds sont dégagés et mis à la disposition de l’ensemble des secteurs pour stimuler l’innovation et le développement numérique.   

Il faut donc le souligner : dans le cadre de ce plan de relance, l’ADISQ, qui avait déposé des demandes financières au gouvernement, a été entendue. Il reste maintenant à s’assurer que ces sommes parviendront rapidement aux entreprises du secteur. Sachez que les contacts que nous avons avec la SODEC sont à cet effet rassurants : les nouveaux programmes seront prêts rapidement.  

Au niveau fédéral, nous avions mentionné le mois dernier que l’industrie de la musique avait reçu au total neuf millions de dollars supplémentaires, dont un peu de moins de quatre millions de dollars pour le secteur francophone, dans le cadre de la première phase de financement du Fonds d’urgence relatif à la COVID-19 pour soutenir les organismes chargés de la culture, du patrimoine et du sport. Grâce au travail soutenu de Musicaction et de Patrimoine canadien, cette somme a déjà été versée aux entreprises bénéficiaires.

Nous attendons toujours les annonces de la seconde phase de ce fonds d’urgence. D’après nos informations, cette phase viserait dans notre domaine le secteur du spectacle et y consacrerait un montant de 20 millions de dollars dont la part destinée au marché francophone canadien n'est pas encore connue. Dans nos représentations, nous avons fait valoir l’importance de soutenir entre autres les activités de production de spectacle. Soyez assurés que nous vous tiendrons informés dès que nous en saurons plus. En attendant, nous préparons déjà la prochaine étape en formulant des demandes pour un plan de relance qui seront déposées le 7 août à Finances Canada dans le cadre des consultations prébudgétaires fédérales.

Il ne faut pas oublier qu’en plus de ces mesures destinées spécifiquement au milieu culturel, le gouvernement fédéral a mis en place un soutien général dont certaines entreprises du secteur de la musique et du spectacle ont pu se prévaloir. D’ailleurs, au cours du dernier mois, deux annonces ayant un impact dans notre industrie se sont ajoutées : les critères d’admissibilité au Compte d’urgence ont été assouplis pour permettre à de très petites entreprises d’y répondre et la Prestation canadienne d’urgence a été prolongée de huit semaines

Finalement, depuis le 22 juin, toutes ces aides peuvent notamment servir à soutenir la reprise des spectacles, puisque la Direction de la santé publique autorise les rassemblements intérieurs de 50 personnes, à condition de respecter les règles sanitaires en vigueur, consignées dans un guide publié spécifiquement pour le secteur. Nous savons que ce seuil est bas et que cette annonce a pu être, pour plusieurs, à première vue décevante. Il faut toutefois souligner qu’il a aussi été mentionné qu’à partir du 15 juillet, si la situation évolue bien, ce sont 250 spectateurs qui pourront être rassemblés dans un lieu public. Il faut dans tous les cas se réjouir que l’arrêt total de nos activités en spectacle soit enfin derrière nous. Nous sommes encore loin de la normalité, et évidemment, de la rentabilité, mais pour ceux qui le souhaitent, il est à nouveau possible de rencontrer le public et cela est réjouissant.  

En terminant, cette période de vacances sera sans doute hors du commun dans le milieu de la musique. L’équipe de l’ADISQ s’autorise évidemment des vacances bien méritées, mais sachez que nos portes ne seront pas fermées et que nous continuerons de travailler pour nos membres.  

Retour
Site Web Tuiles2
Tuile Siteweb Afus
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
En savoir plus
Le gouvernement autorise désormais les rassemblements intérieurs et extérieurs d'un maximum de 250 personnes dans les lieux publics, dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.